Digital Scan of 4x5 Negative Film
- I was looking at Her, through her Whimsy and her Wild Way





2020, Paris 

Goddesses
Rochas Shenna

Art Director
Marta Solenne

Make-Up
Emeline Marret

Assistant
Charlotte Favré
Mark

Projet intime, la série Magna Mater de la photographe Aurora Troise nous parle d’imaginaires, de souvenirs et de fantasmes.

Aurora impose un cadre resserré sur un vivant multiforme. Sans filtre, la nature parle son propre langage. Il est cru, violent parfois. Pas de truisme entre la nature et nous, et nous devons consentir à son vocabulaire pour l’éprouver. Spontanément, la nature nous livre sa force vitale. Feuilles, crapauds, arbres, oiseaux : tous dégagent une énergie et nous soumettent à leur puissance visuelle.

C’est dans les Alpes, là où elle a passé son enfance, qu’Aurora réalise ces photos de nature sauvage. Quelque chose de vierge émane de cet endroit qu’elle qualifie de « coin de paradis ». C’est une nature sacrée, peut-être parce que sacralisée, que la photographe met en scène. Les images nous parlent autant de la nature qu’elles nous parlent de nous, de notre regard et de sa puissance. L’exaltation des formes, des couleurs et des mouvements de ce macrocosme révèlent l’intensité de notre propre regard.

Qu’il décèle ou qu’il crée le divin, le regard humain sait percevoir les forces à l’oeuvre dans le monde. Forces du beau, de l’amour, et de la création qui appartiennent à la nature et à l’homme. Forces qui unissent la nature et l’homme.

2019, October—Soleil Rouge Magazine




Texte: Pauline Delfino

Photographie: 
Aurora Troise




Mark

Let me tell you the story of a Demon called
Mephistophela, who's dancing and contemplating nature in a magical Purple Hill
Written in November 2027

Something was blowing in the forest.
She was slowly walking to perceive the hidden power otherwordly, her fingertips was still tingling
“I never felt so clouded before”- whispered Méphistophéla while walking down the Purple Hills.


Despite pits November, also in the
evening the air was stale and heavy.

Suddenly that strange creature appeared right in front of me; she had long, black thick hair dancing through the wind, and she was staring at me. This vision on the Purple Hills made me freeze,I had no choice but to observe her spit branches of the tree behind her. Shortly thereafter, Méphistophéla began to disappear.

Racheal Godt!

The Dancer
Rachel Godt

Make-up
Marguerite Machuel

Assistant
Julia Grandperret




Text and Images:
Aurora Troise
Mark





Eve
Louisa 

Fashion Design 
Helene Cousins

Assistant
Conrad




Mark



Lilith
Morgana
+
Elenoire

The Witch 
Daniel

Assistant
Samuel




Mark